Désinformations.com

Portrait de la jeune avocat en tant que blogueuse

du Rédacteur Suprême
publié le 13-05-2014

Elle est une jeune avocat. Elle raconte dans son blog les grandeurs et misères de l'avocat(e) débutant(e). Elle admire des gens bien comme il faut, tels Fluorette, Maître Eolas, Maître Roger et Robert Badinter. La jeune @eclatdavocat ne pouvait donc échapper à son destin et vient de mettre à profit ses congés pour se consacrer à la rédaction des réponses à notre interview sans concession. A lire de toute urgence, donc, ainsi que les textes de son blog qui permettront à chacun de comprendre pourquoi être jeune, femme et avocat dans ce monde dégoulinant de machisme est juste une épreuve que chacun devrait subir pour devenir un humain accompli.

eclatdavocat

Une jeune avocat (@eclatdavocat)

son blog : Eclat(e) d'avocat

Nous allons commencer cette interview par ton portrait juridique : merci de te décrire en trois articles (de ton choix) du Code civil. Si tu préfères le Code de la consommation, c'est ton droit.

Je choisi sans hésiter :

- article 1583 du Code Civil : "la vente est parfaite", en toute modestie tout comme moi,

- article 212 du Code Civil : "... se doivent... fidélité..." ! Je suis très fidèle, en amour, en amitié, en relations quelconque d'ailleurs (auteur, chanteur, traducteur...) J'obéis toutefois à un mantra implacable qui est le penchant de ma fidélité à savoir "un coup de pute, je te raye" : sobre et efficace !

- article 2272 du Code Civil : juste parce que "usucapion" est mon mot préféré du Code Civil.

Si tu as choisi le Code de la consommation à la question 1., pourquoi ?

Je n'ai pas choisi le code la consommation, parce que je suis contre son existence. C'est un recueil de textes pour consommateurs peu méfiants et très naïfs ! Oui et je sais, c'est pas politiquement correct de le dire ! Les dispositions intéressantes sont de toute façon dans le Code Civil, Best Code Ever.

Tu es toute jeune blogueuse puisque ton "éclat" est en ligne depuis le mois dernier. Qu'est-ce qui t'a pris de devenir blogueuse ? Tu ne trouvais pas qu'il y avait déjà assez d'avocats blogueurs ?

Je ne suis pas tout à fait bébé blogueuse puisque mon premier blog a été ouvert en 2006 et n'a absolument rien à voir avec mon métier ! J'ai donc quelques connaissances des Internets ! Même si je suis toujours aussi nulle en code !

Pour le blog avocat, j'y songeais depuis longtemps et s'il y a quelques blogs de confrères je trouvais que mon angle de vision du métier n'était pas traité ! Entre les blogs très techniques, les blogs très comiques et les blogs très pénal, je pense que le côté un peu débutant galérien avait sa place.

Ton blog se titre "éclat(e) d'une jeune avocat" et tu expliques dans ton premier billet pourquoi tu tiens à être avocat et non avocate. Tu ne serais pas un peu misogyne sur les bords ?

Certainement un peu. Si je suis bien évidemment pour l'égalité des droits, je suis assez sceptique sur les questions des féministes pures et dures et sur les questions de parité.

A mon sens, ce qui compte c'est la compétence !

Si je me présente comme l'"avocate", les clients ont d'ores et déjà un a priori sur moi parce qu'ils pensent que les hommes passent mieux auprès des magistrats. Au moins, avec le terme au masculin, je garde la part de mystère jusqu'au bout :-)

Te rends-tu compte du risque marketing que tu as pris avec le titre de ton blog puisque tu ne seras pas toujours "jeune" et qu'il te faudra donc un jour changer ce titre, au risque de perdre tes lecteurs ?

Je me dis que si tout va bien soit j'aurai moins de galères plus vieille, soit je ferai un autre métier. Disons que j'ai encore 5 ans de répit avant de ne plus me considérer comme jeune avocat ! Et si j'arrive à faire vivre ce blog pendant encore 5 ans, on reparlera ensemble de mon plan de com marketing !

Si tu as le choix entre un dîner avec Maître Eolas ou avec Maître Roger, tu choisis lequel ? Et pourquoi ?

Et bien pourquoi pas les deux ? C'est toujours difficile de choisir entre deux stars. C'est toujours plus fun à plusieurs. On peut aussi inviter quelques confrères funky de Twitter et partager quelques bonnes choses à déguster autour de débats d'idées enflammés !

Dans quel restaurant ?

Indien, chinois, japonais, australien, peu m'importe ! Mais c'est mieux s'il y a du bon vin :-)

En tant que toute jeune blogueuse, tu n'es pas encore célèbre. Or tu n'es pas sans savoir que la publication de ton interview dans Désinformations.com va t'apporter gloire et notoriété planétaire, et te propulser sans transition au premier rang des blogs d'avocats. Comment te prépares-tu à ton entrée fulgurante dans le star-system ?

J'ai déjà préparé la page de remerciements de mon futur livre et suis prête à recevoir un mail d'un éditeur pour publication ! Je vais devenir la Jaddo des avocats !

Depuis que tu connais Maître Roger, comment ta vie a-t-elle changé ?

Je suis devenue presque célèbre, je réponds à des interviews, je vais être riche prochainement, et en plus j'ai des Live Tweet de l'Amour est dans le pré de très grande qualité ! Ma vie était fade sans lui.

Quelle musique as-tu écoutée en répondant à cette interview ?

Damon Albarn, le live sur Canal

Et Robert Badinter dans tout ça ?

On peut lui proposer de se joindre à nous pour dîner comme ça il nous dira tout sur lui. Je crois que c'est un mec brillant et j'aime bien les gens brillants !

 

#avocat | #avocate | #Code civil | #Code de la consommation | #Fluorette

lire son blog : Eclat(e) d'avocat

 

le billet d'avant, le 15-04-2014

Promenade de santé

le billet d'après, le 13-05-2014

Nemesis

lire

 

 

AUCUNE REPRODUCTION DE CE SITE N'EST AUTORISEE SANS L'ACCORD PREALABLE DU REDACTEUR SUPREME
© Désinformations.com | web-journal satirique 1999-2019 | à propos des cookies | mentions légales