Désinformations.com
Ouf, impots.gouv.fr est de retour !

04-06-2019
web-journal

Panne du site impots.gouv.fr : la fédération internationale de procrastination proteste

Ce gouvernement n'est décidément pas à l'écoute des Françaises et des Français. C'est en substance le message diffusé aujourd'hui par la Fédération Internationale de Procrastination (FIP) qui déplore que le gouvernement nommé par le plus jeune président de la République n'ait pas pris la mesure des besoins de la population et plus particulièrement de ses pratiques procrastinatoires. «Nous attendons de Gérald Darmanin qu'il propose des mesures concrètes allant au-delà du report de 48 heures de la date limite de déclaration qui ne règle rien sur le fond», explique Jean-Michel Dubonchoix, président de la FIP, dans son communiqué.

> lire la suite
Notre-Dame, avant

19-04-2019
web-journal

Stéphane Bern nommé ministre d'Etat de Notre-Dame

Témoignage de l'alliance éternelle du sabre et du goupillon, la nomination d'un général très étoilé à la tête du projet de reconstruction de la cathédrale de Paris n'a pas été sans faire grincer des dents, dans la plus pure tradition des polémiques françaises bientôt inscrites par l'Unesco au patrimoine immatériel de l'Humanité. Emmanuel Macron, dans sa grande sagesse, a entendu le cri du peuple et les réserves des intellectuels quant à la compétence présumée du général en architecture et techniques de construction médiévales. Le président de la République, en même temps chef des armées et garant du voeu de Louis XIII, a donc décidé de nommer au gouvernement un expert reconnu : l'historien Stéphane Bern.

> lire la suite
QG des experts

17-04-2019
web-journal

Les polémiques françaises classées au Patrimoine de l'Unesco

Alors qu'ils étaient venus se rendre compte sur place des dégâts catastrophiques de l'incendie qui a ravagé Notre-Dame de Paris, inscrite au Patrimoine de l'Humanité, les experts de l'Unesco se sont déclarés «frappés» par la vigueur des polémiques franco-françaises qui vont bien au-delà du seul mauvais esprit râleur qui s'exprime traditionnellement au comptoir du Balto. Sur le parvis de Notre-Dame autant que sur les réseaux dits sociaux et sur les chaînes d'information sans fin, les inspecteurs de l'Unesco se sont déclarés «subjugués et convaincus» par l'art exceptionnel de la polémique à la française.

> lire la suite

14-11-2018
web-journal

Soulagement au Medef et au gouvernement : les gilets jaunes ne réclament toujours pas une augmentation générale des salaires

"Pour l'instant tout va bien", se soutiennent l'un l'autre Geoffroy Roux de Bézieux et Emmanuel Macron, présidents respectifs du Medef et de la République, lors de leurs entretiens téléphoniques quotidiens où ils valident que les orientations politiques de la France restent bien en phase avec les besoins des entreprises. Tout va bien puisque "ils n'ont toujours pas compris que le problème ce n'est pas le prix de l'essence qui monte mais celui des salaires qui stagnent". Les gilets jaunes sont-ils donc les complices inconscients de la politique de régression sociale du gouvernement souhaitée par le Medef ? Pour mieux comprendre, nous avons interrogé Jacline Dubonchoix, youtubeuse life-cost.

> lire la suite
C'est par la chaudière au fioul que viendra la relance de l'économie et la transition énergétique

31-10-2018
web-journal

Le gouvernement demande aux gens de dépenser l'argent qu'ils n'ont plus pour faire des économies

Serait-ce la fin de la politique de l'offre ? Ce matin, François de Rugy explique aux gens qu'ils n'ont qu'à acheter une nouvelle chaudière pour diviser leurs factures de fioul par deux. Les jours précédents, sa collaboratrice Brune Poirson, sub-ministre à l'écologie, leur tweetait que l'achat d'une voiture électrique serait diminué de 8.500 euros grâce aux aides de l'Etat. L'élément de langage de la semaine c'est donc bien le retour d'une politique économique de la demande. Il y a certes quelques maladresses comme celles commises par ces ministres qui portent seuls et courageusement sur leurs frêles épaules la lourde responsabilité de réussir la transition écologique. Explications et décodage avec Sigmund Dubonchoix.

> lire la suite
Emmanuel Macron réfléchissant à la fiscalité

24-11-2017
web-journal

Black Friday : la taxe d'habitation en promotion

C'est devant les maires réunis en congrès qu'Emmanuel Macron a annoncé la bonne nouvelle : «à l'occasion du Black Friday, nous ferons entrer la fiscalité dans la modernité numérique en proposant une remise pouvant atteindre 50% aux gens qui se connecteront sur le site des impôts». Rien n'ayant été laissé au hasard, le président de la République le plus intelligent depuis Valéry Giscard d'Estaing a aussi annoncé les mesures d'accompagnement de cette promotion.

> lire la suite
Arnaud Montebourg affrontant son destin
CC Flickr - ActuaLitté

21-08-2016

Ronds-points, horaires de passage des tondeuses... : Arnaud Montebourg s'engage pour la France

«J'aurais aimé pouvoir pourtant le soutenir», a déclaré Arnaud Montebourg face à ses soutiens venus en masse à Frangy-en-Bresse, avant de tirer, sombre et responsable, le triste bilan du quinquennat de François Hollande, «incapable de se hisser à la hauteur des enjeux sociétaux en créant une réelle politique des ronds-points de gauche et en harmonisant enfin les horaires de passage de la tondeuse à gazon le dimanche». Celui qui avait contribué à installer Manuel Valls à Matignon à la place de Jean-Marc Ayrault ne connaît pas de mots assez durs pour fustiger l'irresponsabilité des gouvernements qui se sont succédé depuis 2012, promettant un renouveau de gauche.

> lire la suite
Emmanuel Macron en costard
CC Wikimedia

31-05-2016

Emmanuel Macron devra payer l'ISF sur ses costards

Les mâles déclarations d'Emmanuel Macron sur «le travail qui permet de payer les costards» n'auront pas tardé à attirer l'attention de l'administration fiscale. L'animateur gouvernemental qui est en marche vient ainsi se trouver un accord avec le fisc pour tenir compte de son patrimoine vestimentaire qui l'amène désormais à être assujetti à l'Impôt de Solidarité sur la Fortune, «et les costards», complètent de facétieux contrôleurs des impôts souhaitant garder l'anonymat. Une nouvelle situation fiscale qui n'est pas sans provoquer la réflexion du contribuable préféré de François Hollande.

> lire la suite
Emmanuel Higel

13-02-2016
interview

Les trésors d'Emmanuel

Et si nous partions aujourd'hui pour un voyage autour du monde, à la découverte de ses trésors, en compagnie d'Emmanuel Higel ? Mettez donc à jour votre passeport et vos vaccins et partez à l'aventure à travers le vaste monde qui vous attend, dans un premier temps, sur votre écran préféré avec le site et le blog de notre interviewé du jour. L'addiction et l'envie de ne jamais revenir pourrait vous prendre, soyez prudent et n'oubliez donc pas de vous mettre à jour de vos impôts avant de partir.

> lire la suite
Agnès Saal (allégorie)
CC Wikimedia

20-05-2015

Agnès Saal retourne au ministère de la culture, sous les huées des gens

La décadence menace la France et ne manque pas d'être dénoncée par les humbles travailleurs qui se lèvent tôt et suent à grosses gouttes pour gagner leur maigre pitance et payer les impôts spoliateurs qui engraissent sans vergogne l'armée de fonctionnaires feignants et en grande partie irresponsables qui n'ont d'utilité que d'occuper les immenses bureaux de palais anciennement royaux que l'on aurait transformés en logements sociaux si le peuple imbécile avait voté pour une vraie révolution et non pour cette succédanée de gauche au Flanby que l'accident électoral que l'on sait a amené au pouvoir pour cinq trop longues années d'inconfort pour la vraie gauche qui aurait bien mieux vécu sous un quinquennat de l'ex-présidentissime Sarkozy voire, extase suprême, de Marine Le Pen. Mais aujourd'hui, la coupe est pleine, vraie gauche et vraie droite réunies sur les réseaux dits sociaux, mais guère sociables en moyenne, dénoncent, tweet après tweet, le sauvetage d'Agnès Saal.

> lire la suite
AUCUNE REPRODUCTION DE CE SITE N'EST AUTORISEE SANS L'ACCORD PREALABLE DU REDACTEUR SUPREME
© Désinformations.com | web-journal satirique 1999-2019 | à propos des cookies | mentions légales