@desinfopointcom

La TVA funérailles permettra d'équilibrer les comptes de la sécurité sociale dès mi 2009

du Rédacteur Suprême
publié le 06-07-2007

Le gouvernement nommé par Nicolas Sarkozy s'apprête à faire voter par ses députés une nouvelle innovation fiscale pour résoudre le déficit chronique des comptes sociaux. La TVA funérailles permettra de financer les frais d'obsèques des personnes âgées qui renonceront à recevoir des soins médicaux.

Lamentations sur la TVA
CC Wikimedia

Cette réforme vise à réguler la population des seniors de manière à diminuer les besoins de dépenses maladies et de la branche vieillesse, sans pour autant alourdir d'autres postes budgétaires.

Il s'agit d'une mécanique ingénieuse est le fruit de la réflexion du groupe de travail "Solution finale des déficits" dirigé par Adolphe-Bénito Dubonchoix, nommé par le premier joggeur François Fillon dès son entrée en fonctions à Matignon pour proposer des "réformes sociales innovantes".

Les taux de TVA seront relevés de seulement un demi-point, à l'exception du taux applicable aux produits de luxe "pour ne pas pénaliser la consommation des ménages les plus aisés en leur enlevant une partie des gains du bouclier fiscal". Les fonds collectés viendront alimenter le "fond funérailles" spécialement créé.

Les personnes âgées malades qui demanderont à ne plus recevoir de soins verront leurs frais d'obsèques intégralement pris en charge par le fond funérailles.

Les personnes âgées qui renonceront aux soins "feront un acte de civisme économique", explique Adolphe-Bénito Dubonchoix, qui souligne que non seulement elles ne représenteront plus une charge pour la société avec des traitements médicaux "lourds et inutiles qui ne font que retarder l'échéance finale inévitable", mais aussi que leur disparition soutiendra la relance de la consommation grâce aux successions qui s'ouvriront. "Les seniors sont doublement nuisibles puisque leurs retraites et leurs maladies coûtent tandis qu'ils ne contribuent plus à la création de valeur et qu'ils consomment trop peu en privilégiant la gestion de leur patrimoine".

La solution Dubonchoix rencontre déjà l'assentiment d'une large majorité de la classe politique : patron du parti unique de la droite décomplexée, Patrick Devedjian y voit aussi "un moyen efficace de débarrasser les transports en communs des vieilles salopes qui exigent qu'on leur laisse les places assises même aux heures de pointes quand ceux qui se lèvent tôt pour travailler rentrent tard et fatigués".

Jean-François Copé, président du groupe DD (Droite Décomplexée) à l'Assemblée Nationale salue "une réforme qui permettra de combler les déficits sociaux sans alourdir la dette, ce qui fera plaisir à ces conards de Bruxelles". Il promet que le groupe DD "collaborera avec le gouvernement de Nicolas" pour amender utilement le texte.

L'instauration de la TVA funérailles pourrait intervenir avant la fin de l'été. Il reste des "points de détail" à régler, telle que la fixation de l'âge limite pour être considéré comme "senior à abattre" : Adolphe-Bénito Dubonchoix proposait dans un premier temps de cibler les plus de 75 ans au vu des statistiques de la dépendance, mais Jean-François Copé veut aller plus loin en abaissant le seuil à 50 ans "pour s'aligner sur la pratique du marché du travail".

Le premier joggeur François Fillon a confié à des sources bien désinformées qu'il s'en remettrait à "la sagesse du Parlement" pour trancher ces ultimes questions.

#TVA | #funérailles | #sécurité sociale |

 

Rédacteur Suprême

lire tous ses billets

 

précédent : 02-07-2007

Prévisions de circulation sur la route des vacances :
la France a peur

suivant : 08-07-2007

Top Model 2007 face à la menace du H5N1

AUCUNE REPRODUCTION DE CE SITE N'EST AUTORISEE SANS L'ACCORD PREALABLE DU REDACTEUR SUPREME
© Désinformations.com | web-journal satirique 1999-2017 | contact | à propos des cookies | mentions légales