Désinformations.com

Humour corrézien : Jacques Chirac souffrait déjà d'anosognosie en juin

du Rédacteur Suprême
publié le 04-09-2011

Soulagement et compassion en marge de la cérémonie funèbre de clôture du Campus de l'UMP à Marseille quand la nouvelle est tombée sur twitter : Jacques Chirac souffrait déjà d'anosognosie quand il avait déclaré en juin dernier vouloir voter François Hollande. Aux explications embarrassées de l'époque, l'ex-président de la République ayant invoqué un "humour corrézien" mal connu en métropole, succède donc aujourd'hui un immense soulagement dans les rangs de la majorité sarkozeuse où l'on ne souhaite pas que Nicolas Sarkozy soit le seul locataire de l'Elysée encadré dans les livres d'histoire par deux Corréziens. Un soulagement mâtiné de compassion, bien entendu, pour les souffrances de Jacques Chirac qui "oublie qu'il oublie", ce qui somme toute ne le change guère dans ses habitudes.

Jacques Chirac, frappé d'anosognosie
CC Flickr - Jim Moran

Rappelons que Jacques Chirac fut l'homme fort du RPR, cette ancienne formation politique que nos lecteurs de moins de 20 ans ne peuvent pas connaître et qui partage 98% de son patrimoine génétique avec l'UMP. Passé par les ministères les plus prestigieux (l'agriculture, l'intérieur), par les négociations de Grenelle (les vraies, celles de 1968), par Matignon, par la Mairie de Paris, par la députation en Corrèze, par la présidence de la République... il ne manquait à ce prestigieux palmarès que la conquête du Tribunal de Paris qui aurait dû commencer ce lundi.

Malheureusement, en raison des lenteurs de la justice dont souffre notre beau pays à cause des 35 heures instaurées par les socialo-communistes irresponsables du gouvernement Jospin, c'est aujourd'hui un Chirac frappé d'anosognosie qui ne se présentera pas au Tribunal ce lundi. Une situation "inacceptable" que regrette son successeur, le présidentissime Sarkozy, pour qui "c'est quand même pas croyab' qu'il leur faut plus de 20 ans pour qu'ils vont juger une affaire qu'elle était pourtant claire dans le Canard enchaîné dès que c'était son début, alors après tout ce temps à attendre son procès c'est pas étonnant que le coupable il est anosto... agnosti... euh... antagoniste, quoi !"

Toutefois le volet politique de cette triste affaire suscite les réactions les plus enthousiastes au sein de la majorité. En effet, l'anosognosie dont souffre Jacques Chirac depuis "plusieurs mois" selon l'expertise médicale expliquerait son fameux "moi je vote Hollande". Ce n'était donc pas de l'humour corrézien : "il perdait déjà la tête, le pôôôôôvre", commente, atterré, un ex-fidèle à l'aéroport de Marseille-Marignane, qui souhaite garder l'anonymat.

Cette révélation médicale ne fait néanmoins pas les affaires de la Corrèze. Jean-Ségurel Dubonchoix, président de l'association de l'humour corrézien, nous indique, depuis Tulle, qu'il entend "faire entendre la voix de la Corrèze et défendre Monsieur Jacques des accusations d'anosognosie dont on l'accable alors qu'il est l'un des plus grands défenseurs de l'humour corrézien depuis un demi-siècle et qu'il votera Hollande, comme nous tous".

#Jacques Chirac | #François Hollande | #Corrèze | #humour corrézien | #anosognosie

 

Rédacteur Suprême

lire tous ses billets

 

précédent : 03-09-2011

L'espace est devenu une véritable poubelle : opération un tramway pour l'espace

suivant : 05-09-2011

Rentrée des classes : Jacques Chirac n'assistera pas à la fête d'anniversaire de Freddie Mercury

AUCUNE REPRODUCTION DE CE SITE N'EST AUTORISEE SANS L'ACCORD PREALABLE DU REDACTEUR SUPREME
© Désinformations.com | web-journal satirique 1999-2018 | à propos des cookies | mentions légales