@desinfopointcom

Soulagement au PS : Lionel Jospin ne soutient pas de candidat-e à la primaire

du Rédacteur Suprême
publi le 03-10-2011

Après le ralliement douloureux de Jack Lang à la candidature de François Hollande, dont l'équipe rapprochée se demandait si elle n'allait pas handicaper plus lourdement encore le président de la Corrèze, déjà fragilisé par le soutien de Jean-Pierre Jouyet, c'est ce soir le soulagement dans l'entourage bien désinformé de François Hollande et, plus largement, dans les cinq autres états-majors des candidat-e-s. Si aucun d'entre eux ne renie la place de choix de Lionel Jospin dans l'Histoire du socialisme, tous préfèrent savoir que l'exilé de l'île de Ré se tient loin du processus démocratique-mais-faut-pas-exagérer des primaires citoyennes.

Lionel Jospin en meeting de soutien en 2007
CC Flickr - Chourka Glogowski

François Hollande était celui qui avait le plus à perdre, alors qu'il doit déjà supporter le soutien d'amis très particuliers. "J'ai déjà avec moi Le Guen et Moscovici qui se foutaient ouvertement de moi avant le 14 mai, et aussi Jack, le voisin de palier des DSK place des Vosges, alors je considère que ma candidature est assez plombée comme ça", nous a expliqué le favori des sondages à l'ancien premier ministre.

Martine Aubry, qui fut sa ministre du travail et des 35 heures irresponsables, ne voulait surtout pas que son ancien patron du dernier gouvernement socialiste se rappelle à son bon souvenir. "Je croyais qu'il avait quitté la vie politique", se souvenait cette après-midi la maire de Lille qui devrait le rester, "alors qu'est-ce que son soutien m'apporterait ?" Ségolène Royal prend elle aussi ses distances avec l'ancien locataire de Matignon. "Je n'ai pas besoin de jospinitude pour perdre, et d'ailleurs j'ai déjà l'expérience de la défaite à la présidentielle mais au second tour, moi", analyse la présidente de la région Poitou-Charentes.

Quant à Manuel Valls et Arnaud Montebourg, les futurs grands gagnants du futur gouvernement socialiste, à qui leur courage politique de s'être présentés aux primaires vaudra forcément des postes de ministres d'Etat, ils n'auraient pas craché sur un soutien de poids mais Arnaud Montebourg est superstitieux et craint le mauvais oeil de l'homme du 21 avril, et le futur ministre d'Etat de l'intérieur Manuel Valls exclut de s'allier à un ex-trotskiste.

Reste Jean-Michel Baylet qui était prêt à accueillir son premier soutien de poids en la personne de l'ancien conseiller général de Cintegabelle, mais là c'est ce dernier qui ne lui a rien proposé.

Si Lionel Jospin semble donc définitivement neutralisé, il reste le danger que représente Michel Rocard dont on se rappelle qu'il avait proposé à Ségolène Royal de la remplacer démocratiquement en 2007, sans oublier Laurent Fabius, le locataire-gérant du musée des momies vivantes socialistes de la rue de Solferino. Des militants socialistes de l'île de Guernesey devraient demander l'avis de François Mitterrand dans les prochaines heures au cours d'une séance de spiritisme qui pourrait bouleverser la primaire. "Puisqu'un mort peut avoir le prix Nobel de médecine, pourquoi notre seul ancien président socialiste ne pourrait nous aider ?", s'interroge Victor Dubonchoix, secrétaire de la section socialiste de Guernesey.

#primaire socialiste | #Lionel Jospin | #François Hollande | #Martine Aubry | #Ségolène Royal | #Manuel Valls | #Arnaud Montebourg | #Jean-Michel Baylet

 

Rédacteur Suprême

lire tous ses billets

 

prcdent : 03-10-2011

Qui veut déposer plainte ? le nouveau concours lancé par Claude Guéant

suivant : 04-10-2011

L'enquête sur la compagne de François Hollande serait justifiée par Claude Guéant

AUCUNE REPRODUCTION DE CE SITE N'EST AUTORISEE SANS L'ACCORD PREALABLE DU REDACTEUR SUPREME
© Dsinformations.com | web-journal satirique 1999-2018 | propos des cookies | mentions lgales