@desinfopointcom

La grand-mère de Martine Aubry était la community manager du Dalaï-lama

du Rédacteur Suprême
publié le 13-10-2011

L'ex-première secrétaire du Parti Socialiste irresponsable mais moins mou depuis Elle, Martine Aubry, livrait ce matin chez nos confrères de RTL un aphorisme de la plus grande profondeur : "ma grand-mère disait : quand c'est flou, c'est qu'il y a un loup". Si la maire de Lille élue avec le Modem est internationalement connue pour être la fille de Jacques Delors, l'opinion publique mondiale l'associe moins à sa grand-mère, la première community manager du Dalaï-lama, dont on peut chaque jour lire les aphorismes empreints de sagesse ch'ti sur le compte twitter officiel @DalaiLama de Sa Sainteté l'actuel 14ème.

Martine Aubry communiquant avec sa grand-mère
CC Flickr - Martine Aubry 13

Forte du soutien de l'esprit de sa grand-mère, qui était une femme elle aussi, c'est dire sa valeur, Martine Aubry, qui est une femme pour laquelle toutes les femmes voudront naturellement voter dimanche, s'est préparée pour la fin de la campagne des élections primaires irresponsables en relisant les recueils de sagesse de l'ancienne CM du Dalaï-lama.

"N'accuse pas le puits d'être profond, si tu prends une corde trop courte", veut-elle d'abord dire à l'adresse de François Hollande, le mou qui lui a paru si flou hier soir. La future candidate a aussi rappelé les précédents fâcheux (Edouard Balladur en 1995, Lionel Jospin en 2002) de favoris qui n'ont pas eu dans les urnes le succès probabilisé par les instituts de sondages : "Noël au balcon, Pâques au tison !", disait déjà la grand-mère de Martine Aubry.

Si le positionnement de Ségolène Royal en faveur de son ex-compagnon François Hollande ne cesse d'agacer la fille de Jacques Delors, elle rappelle que "il faut être compagnon de sa femme et maître de son cheval", et qu'elle a le plus "fait et laissé dire" des candidats de la primaires, tout en raillant les déclarations contradictoires des anciens ségolénistes qui viennent désormais dans les médias pour soutenir François Hollande : "à nouvelles affaires, nouveaux conseils", disait sa grand-mère.

Dans le respect des convictions de chacun, car "charbonnier est maître en sa maison", désormais seule puisqu'aucun des quatre candidats malheureux du premier tour n'a appelé à voter pour elle, Martine Aubry compte aller jusqu'au bout pour gagner seule contre tous dimanche : "contrairement à François, moi, j'ai de l'expérience. Et il est aisé de parler mais il est malaisé de faire, disait ma grand-mère".

On ne connaît pas encore la consigne de vote du Dalaï-lama mais celui-ci, selon son actuelle Community-Manager, aurait déjà analysé la situation du Parti Socialiste mou et refuserait de prendre position : "Il ne faut pas mettre tous ses oeufs dans un même panier".

#Martine Aubry | #dalaï-lama | #Jacques Delors | #François Hollande | #community manager |

 

Rédacteur Suprême

lire tous ses billets

 

précédent : 13-10-2011

Martine Aubry répond à la lettre d'Arnaud Montebourg : la question des tondeuses au coeur d'une alliance

suivant : 13-10-2011

Primaires socialistes : le Dalaï-lama appelle à voter François Hollande

AUCUNE REPRODUCTION DE CE SITE N'EST AUTORISEE SANS L'ACCORD PREALABLE DU REDACTEUR SUPREME
© Désinformations.com | web-journal satirique 1999-2017 | contact | à propos des cookies | mentions légales