@desinfopointcom

Accord électoral secret entre Lionel Jospin et Jacques Chirac pour le second tour

correspondance du Pays Cathare
publié le 15-04-2002

A l'occasion de la dernière visite de Lionel Jospin dans le Nord-Pas de Calais, des tractations électorales se sont déroulées entre les états majors des deux favoris du deuxième tour lors d'une rencontre secrète organisée dans un estaminet belge-flamand autour d'un verre de gueuse. Les discussions ont semble t'il porté sur les conditions d'un désistement surprise de Jacques Chirac au deuxième tour en faveur de Lionel Jospin.

Lionel Jospin réfléchissant à un accord électoral
CC Flickr - Parti socialiste

Des proches de Jacques Chirac ont évoqué la "peur bleue" du candidat-président de perdre les élections. En effet, selon l'analyse de l'IDOF, les chances de gagner les élections pour Jacques Chirac dans la configuration où Jean Pierre Chevènement serait le troisième homme, sont quasi nulles car le credo républicain de celui-ci drainera un électorat majoritairement de droite.

Par conséquent, Jacques Chirac craint de devoir rendre des comptes à la justice s'il n'est pas élu. C'est la raison pour laquelle l'accord secret prévoit le désistement du candidat Chirac au deuxième tour sans consigne de vote en contrepartie d'une promesse d'amnistie de la part de Lionel Jospin. Les commentateurs évoquent d'autres contreparties notamment la donation viagère d'une partie du patrimoine de Jacques Chirac à la femme de Lionel Jospin en passant par l'intermédiaire d'une SCI basée à Nice.

Dominique Strauss-Khan, le porte-parole du candidat Jospin a démenti ces "informations calomnieuses qui visent à discréditer Lionel Jospin et à entamer son image d'homme intègre et désintéressé dont le patrimoine se limite à une R19 cabriolet de 150 000 kms qu'il n'a pas changé depuis la campagne de 1995".

Pourtant, Roselyne Bachelot, porte-parole de Jacques Chirac, a reconnu avoir eu des contacts avec "les artisans de l'atelier de campagne de Lionel Jospin pour étudier les configurations possibles du deuxième tour".

Pascal Deshaies, Président du SUCE, a déclaré "soutenir toute initiative visant à clarifier le second tour". Le Président du Syndicat des Cireurs de pompes s'estime prêt à "donner des garanties de consigne de vote pour ses adhérents en faveur du candidat le plus offrant".

Fox T. Paddle, dont les analyses font référence dans le monde politique, s'est réjoui "de l'entrée dans la campagne d'une démarche B to B et "one to one", capable de faire évoluer la politique vers un Profit-Pattern gagnant - gagnant".

#Lionel Jospin | #Jacques Chirac | #IDOF | #second tout | #Jean-Pierre Chevènement

 

Correspondant dans le Pays Cathare

lire tous ses billets

 

précédent : 10-04-2002

Nicolas Miguet va financer la campagne présidentielle de Jean-Marie Le Pen

suivant : 17-04-2002

Bertrand Delanoë annonce la suite de son plan "propreté immuable"

AUCUNE REPRODUCTION DE CE SITE N'EST AUTORISEE SANS L'ACCORD PREALABLE DU REDACTEUR SUPREME
© Désinformations.com | web-journal satirique 1999-2018 | contact | à propos des cookies | mentions légales