@desinfopointcom
credit33.fr

Nicolas Sarkozy veut un référendum pour rénover la devise nationale en Travail, Famille, Patrie

correspondance du Microcosme
publié le 10-02-2012

Dans une interview qu'il nous a accordée, le candidatissime envisage une série de référendums sur les réformes qu'il propose, comme celle du système de chômage-exclusion et celle de la restriction des droits des étrangers. Plus fondamentalement, Nicolas Sarkozy engage sa candidature sur le terrain des valeurs et veut un grand référendum "pour que la France qu'elle retrouve sa devise nationale de souche : Travail, Famille, Patrie". De sources bien désinformées, c'est lors du meeting de Montoire avec Angela Merkel qu'il officialisera son projet.

Le candidatissime
CC Flickr - ~ Pil ~

Le présidentissime pose ainsi les bases de sa future campagne : collaboration soutenue avec l'Allemagne dans le souci de bâtir une Europe saine, déchéance de nationalité et expulsion massive des ressortissants Roms, mise en place de milices paramilitaires pour encadrer notre jeunesse. Le scoutisme obligatoire remplacera le service civil facultatif et "chaque jeune qu'il aura le droit et le devoir de séjourner 3 années dans des Chantiers de la Jeunesse Française de Souche (CJFS)".

Nicolas Sarkozy annonce aussi que "je m'adresserai directement à les Français pour qu'ils donnent leur opinion qu'ils sont d'accord avec moi ! Pas besoin de passer par le Parlement qui fait que discuter pour finalement voter pour moi... On perd du temps. À partir de maintenant, le Parlement que c'est moi. Je crois que c'est la meilleure façon de débloquer les blocages dans notre société."

Mais le présidentissime candidatissime va plus loin, toujours de plus de rigueur : "Il faut engager un changement profond de notre organisation, une forme de révolution nationale. Je propose de créer un nouveau système dans lequel le salaire qu'il ne sera plus une allocation irresponsable que l'on touche passivement, mais la rémunération qu'un Service de Souche (SS) versera à chaque Français du corps traditionnel en contrepartie de sa cotisation au FNUMP qu'il devra adhérer. Passé un délai de quelques mois, toute personne sans perspective sérieuse d'adhésion au FNUMP devra choisir son pays d'expulsion massive (le Maroc, la Tunisie, voire dans les cas de récidives, la Libye ou la Syrie)."

Une grande réforme du droit des étrangers est proposée. "Je suis pas que je suis favorable à la régularisation des étrangers en situation irrégulière qui créerait immédiatement un appel d'air islamiste terroriste", explique avec précision Nicolas Sarkozy qui veut que désormais, "pour le droit des étrangers, ce soit la juridiction administrative Services de Souche (SS) qui soit qu'elle est compétente en matière d'expulsion d'immigrés". Dans ce domaine, le présidentissime propose que, "désormais, les titres de séjour obtenus par le mariage ou pas, n'excèdent pas 2 mois, renouvelable 2 fois" afin de lutter contre les fraudes.

Les termes du débat sont donc posés. La gauche socialo-irresponsable n'a plus qu'à se taire. De toute façon, elle n'est pas membre du FNUMP.

#Nicolas Sarkozy | #candidatissime | #travail famille patrie | #devise | #référendum | #Montoire

 

Correspondant dans le Microcosme

lire tous ses billets

 

précédent : 09-02-2012

Dopage des sportifs espagnols : un pêcheur meurt emporté par un silure

suivant : 10-02-2012

La névrose de l'échec de Nicolas Sarkozy analysée par Sigmund Dubonchoix

AUCUNE REPRODUCTION DE CE SITE N'EST AUTORISEE SANS L'ACCORD PREALABLE DU REDACTEUR SUPREME
© Désinformations.com | web-journal satirique 1999-2018 | à propos des cookies | mentions légales