@desinfopointcom

Fessenheim : un non-accident nucléaire normal

du Rédacteur Suprême
publi le 05-09-2012

François Hollande, lorsqu'il était candidat irresponsable socialiste, avait promis de fermer la centrale nucléaire "obsolète" de Fessenheim d'ici 2017. Devenu président de la République, son passage à l'acte était d'autant plus attendu que son ministre du redressement contre-productif, Arnaud Montebourg, avait qualifié pendant l'été la filière nucléaire d'énergie d'avenir. Certes il évoquait le démantèlement des centrales à ce moment-là, selon nos sources bien désinformées, mais ces propos, sortis de leur contexte par une certaine presse, avaient été interprétés à l'opposé. Le non-accident sans aucune gravité qui s'est produit aujourd'hui à Fessenheim tombe donc au plus mal, alors que la position des socialistes irresponsables reste floue et que la ville s'apprêtait à fêter ce week-end la signature de son jumelage avec la petite ville japonaise de Fukushima.

Jour tranquille à Fessenheim
CC Flickr - nagadoudi

Nous avons pu interroger Pierre et Marie Dubonchoix, en charge des relations de presse bien désinformée pour l'Autorité de Sûreté Nucléaire, qui nous confirment les désinformations diffusées par le gouvernement sous l'autorité du ministère du redressement contre-productif : "aujourd'hui à Fessenheim, il y a eu un non-accident sans aucune espèce de gravité", nous expliquent les experts, précisant que "la fuite d'eau oxygénée a seulement provoqué quelques décolorations de cheveux chez des ouvriers imprudents qui avaient mal positionné leur charlotte avant d'entrer dans leur zone de travail, et l'incendie qui a été signalé a été maîtrisé sans aucune émission de radiation, comme le prouvent les mesures classées secret-défense réalisées à Quimper 5 minutes après la fuite".

Il s'agit donc à Fessenheim d'un non-accident nucléaire normal, classé 0 sur l'échelle de gravité nucléaire bien désinformée qui va de 0 à 10. Rappelons que l'incident du Tricastin l'année avait été classé -1 et celui de Fukushima qui a défrayé en son temps la chronique avait été classé 3/10 (en raison du tremblement de terre et du tsunami qui ont dopé les dégâts mais les experts débattent encore aujourd'hui et envisagent de déclasser Fukushima qui ne serait pas un incident nucléaire mais seulement une catastrophe nucléaire). Notons qu'au XXème siècle, l'incident de Tchernobyl avait été classé 6/10 mais, depuis la diffusion d'un documentaire sur Arte, ce classement pourrait être abaissé à un rassurant 2/10. Seuls resteraient donc dans les annales les incidents d'Hiroshima et Nagasaki, respectivement classés 8/10 et 7/10 (un point de plus pour Hiroshima en raison de l'effet de surprise).

Fort de ces utiles analyses et rappels historiques, le gouvernement encourage donc la ville de Fessenheim à ne pas annuler les festivités prévues ce week-end pour célébrer la signature officielle de son jumelage avec Fukushima : "si on annule toutes les manifestations festives dès le premier incident nucléaire normal, on ne va jamais redresser la France", s'inquiète Arnaud Montebourg, qui annonce d'ores et déjà sa visite. La ministre du redressement écologique, Delphine Batho, sera présente aussi pour rappeler que "l'annulation de la fête à Fessenheim alors que les représentants japonais du comité de jumelage sont déjà arrivés sur place représenterait un bilan carbone désastreux".

#Fessenheim | #centrale nucléaire | #Fukushima | #Hiroshima | #Arnaud Montebourg | #François Hollande

 

Rédacteur Suprême

lire tous ses billets

 

prcdent : 02-09-2012

Rentrée des classes du changement : ce que Vincent Peillon va changer dans la continuité

suivant : 08-09-2012

Bernard Arnault demande la nationalité belge : un geste fiscal patriotique

AUCUNE REPRODUCTION DE CE SITE N'EST AUTORISEE SANS L'ACCORD PREALABLE DU REDACTEUR SUPREME
© Dsinformations.com | web-journal satirique 1999-2018 | propos des cookies | mentions lgales