Désinformations.com

Pourquoi Rachida Dati renonce aux fellations municipales de 2014

du Rédacteur Suprême
publié le 23-04-2013

La nouvelle est tombée sur les téléscripteurs ce matin et a fait l'effet d'une bombe dans les milieux bien informés : Rachida Dati renonce à la primaire contre Nathalie Kosciusko-Morizet qui sera donc la candidate de la droite responsable à Paris pour les élections municipales de 2014 face à Anne Hidalgo, candidate irresponsable désignée de longue date. Celle qui reste députée européenne du VIIème arrondissement considère que "les conditions d'un vote sincère à l'UMP ne sont pas réunies". L'ex-Garde des Sceaux demande de plus l'interdiction d'une BD la mettant en scène dans des positions primaires suggestives, considérant que "ce n'est plus la peine de me caricaturer en candidate".

L'hôtel de ville de Paris, haut lieu de la Commune dont Rachida Dati est l'héritière
CC Flickr - arnaud26

Le primarus interruptus pratiqué par Rachida Dati engendre de nombreuses réactions de réprobation jusqu'au sein même de l'ex-parti unique qui ne se remet décidément pas des déchirures de l'automne, quand Jean-François Copé et François Fillon se sont démocratiquement affrontés en primaire. Le président de l'UMP par meilleure triche, le maire-député-avocat d'affaires de Meaux, soutient que "la COCOE et la CONARE restent les garantes de la transparence des scrutins internes et sont mobilisées pour l'organisation des primaires dans toutes les villes où celles-ci sont nécessaires".

Malgré ces gages de sécurité indiscutables, Rachida Dati renonce courageusement, considérant que NKM a "déjà été choisie par les médias et le système", ce qui constitue une raison suffisante pour ne pas infliger aux militants parisiens une primaire : "dans une démocratie moderne, nous n'avons plus besoin d'organiser des érections, il suffit de se fier aux avis du parti politique responsables et des éditorialistes assermentés, c'est très économique", analyse la députée européenne du VIIème arrondissement.

Rachida Dati regrette néanmoins que sa primarus interruptus prive NKM du plébiscite qu'elle espérait pour légitimer sa candidature : "oui c'est bien malheureux mais une fois de plus, le peuple parisien que je représente est écrasé par la bourgeoisie versaillaise, l'Histoire bégaie", conclut l'ex-Garde des Sceaux du présidentissime Nicolas Sarkozy, drapée dans sa dignité et son drapeau rouge modèle 1871, hérité d'une longue tradition communarde familiale.

#Rachida Dati | #fellation | #élections municipales 2014 | #Nathalie Kosciusko-Morizet | #NKM | #mairie de Paris | #Anne Hidalgo

 

Rédacteur Suprême

lire tous ses billets

 

précédent : 21-04-2013

Chute de popularité : François Hollande maintient le cap de zéro satisfait en 2017

suivant : 23-04-2013

Mariage pour tous : Henri Guaino déclare sa flamme à Nicolas Sarkozy

AUCUNE REPRODUCTION DE CE SITE N'EST AUTORISEE SANS L'ACCORD PREALABLE DU REDACTEUR SUPREME
© Désinformations.com | web-journal satirique 1999-2018 | à propos des cookies | mentions légales