@desinfopointcom

Du rififi à Désinformations.com

correspondance de Guernesey
publié le 25-09-2002

Semaine riche en rebondissements à Désinformations.com où l'on vient d'apprendre la création de la COUILLE (Confédération Universelle Intersyndicale de La Libre Expression). La Direction Suprême a immédiatement condamné "toute tentative de syndicalisme autonome qui conduirait le Groupe à sortir de sa ligne sociale-totalitaire".

Du rififi chez les rédacteurs
CC Wikimedia

L'événement qui est de taille apparaît comme la suite logique d'une semaine de débats houleux sur les orientations stratégiques du groupe après le franchissement des 90 000 pages vues quotidiennes (la statistique des pages lues restant confidentielle). A l'étroit dans leurs rubriques, certains rédacteurs réclament la "liberté du culte intellectuel", formule qui demeure à ce jour incompréhensible, même par les experts les plus expérimentés.

"Nous abordons la taille critique", explique le Rédacteur Suprême, conforté dans son propos par son adjoint Velouté, qui explique "qu'un rythme de croissance de 35% par mois ne va pas sans sacrifice ni l'apparition d'une organisation structurée". "Nous continuerons à viser l'objectif que nous nous sommes fixés" poursuit Suprême, "satisfaire l'actionnaire - fondateur, moi" et Velouté de préciser : "nous avons cette chance unique qu'il n'y en ait qu'un ce qui rend plus lisible les décisions stratégiques de Désinformations.com".

Le monde des médias retient son souffle, et les plus grands groupes affûtent leurs offres de reprise, tandis qu'un rédacteur qui a préféré conservé l'anonymat affirme "qu'Europe 1 lui aurait déjà fait une offre pour rejoindre une émission d'humour à grand public aux aurores".

La COUILLE considère que "la poursuite de la croissance introduit un professionnalisme pour lequel nous n'avons reçu aucune formation. Nous réclamons le versement d'un 15ème mois et le droit de participer aux émissions de Laurent Ruquier. La direction Suprême ne pourra pas tout le temps nous payer de mots", même si dans les couloirs, le membre de la COUILLE reconnaît que "ça fait quand même du bien à l'ego".

Semaine de tous les dangers donc pour Suprême qui s'attache à présent à se convaincre en tant qu'actionnaire - fondateur que les rédacteurs retrouveront leur légendaire sens de l'humour, sans lui faire perdre le sien et sans augmentation de salaire. La Direction Suprême a toutefois consenti à faire un effort sur les biorythmes "qui seront limités à la baisse au prorata de l'audience mensuelle de chacun".

#rififi | #Désinformations.com | #suprême | #Laurent Ruquier | #biorythmes |

 

Correspondant à Guernesey

lire tous ses billets

 

précédent : 20-09-2002

Les fabricants d'urnes électorales annoncent l'abandon de leur activité

suivant : 25-09-2002

Le prochain salon du bricolage accueillera-t-il l'Irak ?

AUCUNE REPRODUCTION DE CE SITE N'EST AUTORISEE SANS L'ACCORD PREALABLE DU REDACTEUR SUPREME
© Désinformations.com | web-journal satirique 1999-2017 | contact | à propos des cookies | mentions légales