@desinfopointcom
credit33.fr

Encyclique écologique : le pape François interpelle Dieu

correspondance du Microcosme
publié le 16-06-2015

Intitulée Laudato si sed aliquid actus (Loué sois-tu mais fais quelque chose), l'encyclique écologique du pape François devait être rendue publique jeudi prochain. Nos services infiltrés au Saint Siège nous ont permis de publier le texte de 191 pages, 6 chapitres et 246 paragraphes, en avant-première. L'encyclique, et c'est une première, s'adresse à Dieu. Le successeur de Pierre sollicite "la bonne volonté toute puissante", en matière de défense de la nature. Saint François d'Assise, ami des animaux bien avant Brigitte Bardot, sans par ailleurs fricoter avec les fachos, prônait en son temps une gestion durable de "la création de Dieu".

Ecologie : François devra abandonner la papamobile
CC Wikimedia

Jamais, depuis Pacem in terris (Paix sur la terre, publiée par Jean XXIII en 1963), une encyclique ne s'était adressée à Dieu, et à travers lui, toute l'humanité, sauf le torchon médiatique du PCF. Ainsi, le pape François souhaite faire entendre sa voix dans le débat mondial sur l'écologie et sur le thème du réchauffement du climat : "je promets l'enfer aux pollueurs, le purgatoire aux pollueurs-payeurs, et le paradis aux victimes du Nutella", a asséné le pape en conférence de presse.

L'encyclique a en effet été précédée d'une conférence internationale de l'académie pontificale des sciences divines, le collège scientifique du Vatican où 67 prieurs analysent par autoflagellation "le Big bang est-elle un accident d'interrupteur divin ?" ou "pourquoi fête-t-on le lundi de Pâques alors que Jésus est revenu un lundi ?" Le document final, co-signé par Ban Ki-moon, coréen, insiste sur les responsabilités de Dieu dans les changements climatiques : "Deus occidit me" (Dieu m'a tué) répète à l'envi le leader catholique. L'alliance entre les Nations unies et le Vatican pèsera sur les positons climatiques de Dieu lors de la conférence COP 21, qui se déroulera à Paris, en France, fille de l'Eglise, en décembre prochain.

Dans le Microcosme, pays aux huit marchés non walrassiens, au climat doux malgré la violence des échanges, l'avenir de la planète est un sujet divin.

#encyclique | #pape François | #Dieu | #Pâques

 

Correspondant dans le Microcosme

lire tous ses billets

 

précédent : 16-06-2015

Sujet du bac de philo 2015 : «49.3, est-ce que la taille ça compte vraiment ?»

suivant : 16-06-2015

Le complot des machines à pinces dévoilé

AUCUNE REPRODUCTION DE CE SITE N'EST AUTORISEE SANS L'ACCORD PREALABLE DU REDACTEUR SUPREME
© Désinformations.com | web-journal satirique 1999-2018 | contact | à propos des cookies | mentions légales