@desinfopointcom

Remaniement du gouvernement : Manuel Valls remercié, Bernard Cazeneuve à Matignon

correspondance du Microcosme
publi le 29-01-2016

C'est une tradition toute française : il est dit que la place Beauvau est la case menant au sommet de l'Etat, Matignon ou l'Elysée. Nicolas Sarkozy, Manuel Valls... et maintenant Bernard Cazeneuve. L'éviction de Manuel Valls, premier ministre de guerre qui entretenait des relations complexes avec François Hollande, était prévisible. Et nous l'avions toujours annoncée. Le bi-national franco-catalan vivait mal l'extension de la déchéance de nationalité à tous les Français. Une réalité politique qu'il n'entendait pas présenter aux députés, alors que son objectif de rétrécissement de la majorité lui réussissait si bien.

Place Beauvau
CC Wikimedia

Depuis trois jours, alors qu'il s'était retiré deux heures, le temps d'un match de foot disputé par le FC Barcelone, Manuel Valls avait pris sa décision : pousser François Hollande à la démission ou démissionner lui-même. Demain sera diffusée sur les chaînes de télévision publiques une interview exclusive accordé à David Pujadas, pré-enregistrée, "promenade autour de la cathédrale d'Evry", au cours de laquelle il annonce sa décision : "j'assume, oui j'assume..."

Est-ce sa première faute politique dans une ascension fulgurante sans aucune brutalité ? On notera qu'après la reconversion de Christiane Taubira à la tête du groupe Areva, Manuel Valls ne se voit proposer qu'un poste de député. Et Bernard Cazeneuve emporte en tout cas le morceau et se voit confier la conduite du gouvernement. Un ministre de l'intérieur de plus est donc à Matignon, en attendant l'Elysée. Après Jacques Chirac et François Mitterrand. Seul Charles Pasqua avait raté son coup d'Etat.

Il reste au premier ministre Bernard Cazeneuve à se trouver un successeur à l'intérieur, en gardant un oeil sur lui ou elle, afin de se prémunir contre des ambitions mécaniquement mordantes des résidents de la place Beauvau. Le nom de Bruno Le Roux, un fidèle hollandais, circule avec insistance.

Dans le microcosme, pays aux huit marchés non walrassiens, au climat doux malgré la violence des échanges, l'intérieur précède Matignon.

#remaniement | #place Beauvau | #Manuel Valls | #Bernard Cazeneuve | #Bruno Le Roux | #François Hollande

 

Correspondant dans le Microcosme

lire tous ses billets

 

prcdent : 28-01-2016

L'astrologie revue, la dernière grande réforme du quinquennat

suivant : 31-01-2016

Incrédulité : François Hollande a pris une décision

AUCUNE REPRODUCTION DE CE SITE N'EST AUTORISEE SANS L'ACCORD PREALABLE DU REDACTEUR SUPREME
© Dsinformations.com | web-journal satirique 1999-2018 | propos des cookies | mentions lgales