@desinfopointcom
credit33.fr

Emmanuel Macron devra payer l'ISF sur ses costards

du Rédacteur Suprême
publié le 31-05-2016

Les mâles déclarations d'Emmanuel Macron sur «le travail qui permet de payer les costards» n'auront pas tardé à attirer l'attention de l'administration fiscale. L'animateur gouvernemental qui est en marche vient ainsi se trouver un accord avec le fisc pour tenir compte de son patrimoine vestimentaire qui l'amène désormais à être assujetti à l'Impôt de Solidarité sur la Fortune, «et les costards», complètent de facétieux contrôleurs des impôts souhaitant garder l'anonymat. Une nouvelle situation fiscale qui n'est pas sans provoquer la réflexion du contribuable préféré de François Hollande.

Emmanuel Macron en costard
CC Wikimedia

Le successeur d'Arnaud Montebourg s'interrogeait en effet ce soir auprès de sources bien désinformées sur «l'inégalité de traitement entre ceux qui portent des costards qu'ils ont acheté à la sueur de leur front en faisant travailler la fine fleur de l'industrie textile française et ceux qui portent des t-shirts made in China». Un débat ouvert et loin d'être tranché.

Le ministre de l'économie qui marche n'hésiterait pas à soupçonner un complot à l'intérieur du gouvernement où «des forces du passé veulent [l']empêcher de réussir [son] pari de devenir Président de la République sans avoir jamais été élu auparavant» à la force du buzz médiatique et de la marche en costard.

Des accusations à peine voilées qui laissent froid Manuel Valls, l'hôte de Matignon se réjouissant de «du nouvel assujetti à l'ISF qui permettra à la France d'aller encore mieux grâce à ses contributions».

#Emmanuel Macron | #ISF | #costard

 

Rédacteur Suprême

lire tous ses billets

 

précédent : 23-05-2016

La CGT célèbre la Fête de la Nature en fermant les raffineries

suivant : 03-06-2016

Inondations : les épreuves du Bac 2016 annulées

AUCUNE REPRODUCTION DE CE SITE N'EST AUTORISEE SANS L'ACCORD PREALABLE DU REDACTEUR SUPREME
© Désinformations.com | web-journal satirique 1999-2018 | à propos des cookies | mentions légales