@desinfopointcom

Crise du parti républicain : les premiers consultants socialistes arriveront ce soir à Washington

du Rédacteur Suprême
publié le 17-08-2016

Au bord de l'éclatement, le Grand Old Party a fait appel à l'aide internationale pour trouver une sortie de crise dans la dignité. En effet, les élections américaines vont être reportées, comme vient de le révéler notre correspondant bien désinformé dans le microcosme, prenant acte de la crise que traverse le parti républicain suite à l'investiture de Donald Trump qui entraîne des défections en série dans son propre camp. Le parti de la rue de Solferino a immédiatement répondu présent et les premiers consultants socialistes sont attendus dès ce soir à Washington DC pour partager leur expertise de la désunion. Benoît Hamon serait d'ores et déjà dans l'avion en classe tourisme à l'heure où nous mettons en ligne cet article, précédé de peu par Arnaud Montebourg qui voyage en classe affaire sur le même vol.

Le Grand Old Party
CC Wikimedia

D'autres socialistes viendront aux Etats-Unis conseiller les républicains sur l'art de la division, un art dont l'expertise du parti de la rue de Solferino est reconnue à travers le monde entier. «C'est un devoir et un plaisir pour nous tous de contribuer à l'épanouissement de la démocratie violente», nous déclare Jean-Christophe Cambadélis, qui se réunira en visio-conférence avec son homologue américain demain matin (heure de la côte est). Le premier secrétaire du PS rappelle les heures de gloire du socialisme à la française : «l'exemplaire Congrès de Rennes, la campagne pour et contre le référendum de 2005, les élections de 2007 qui ont vu notre candidate humiliée par tous les socialistes, les frondeurs qui empoisonnent le quinquennat de François Hollande» sont pour lui autant de «preuves irréfutables que le parti socialiste, toujours pas mort, est un exemple à suivre».

A noter que la crise que traverse actuellement le parti socialiste en France et qui a entraîné entre autres l'annulation de la traditionnelle université d'été de La Rochelle qui aurait dû se tenir à Nantes permet aux éléphants socialistes de dégager du temps pour l'autre parti symbolisé par un éléphant outre-Atlantique : «ça tombe bien au niveau de l'agenda», analyse Stéphane Le Foll, qui animera la première réunion de «Hey! Ho! The Right!» à Austin (Texas) la semaine prochaine.

Ce contexte très favorable au parti socialiste prend de court le parti de Nicolas Sarkozy, à la grande colère de ce dernier qui réfléchirait à annoncer sa candidature à l'élection primaire de sa famille politique depuis Los Angeles : «nous aussi qu'on est divisés et que même qu'on est plus proches des républicains qu'ils ont choisi le même nom que nous», affirme l'ex-présidentissime, prêt lui aussi à apporter son expertise en clivages reconnue par tous.

#parti républicain | #Grand Old Party | #éléphant | #rue de Solferino | #Washington | #Benoît Hamon | #Arnaud Montebourg | #Donald Trump |

 

Rédacteur Suprême

lire tous ses billets

 

précédent : 16-08-2016

Donald Trump disqualifié : le Parti Républicain exige le report des élections

suivant : 19-08-2016

Braderie de Lille remplacée par l'université d'été du parti socialiste du Nord

AUCUNE REPRODUCTION DE CE SITE N'EST AUTORISEE SANS L'ACCORD PREALABLE DU REDACTEUR SUPREME
© Désinformations.com | web-journal satirique 1999-2017 | contact | à propos des cookies | mentions légales