@desinfopointcom

Eclipse de soleil du 3 octobre : le gouvernement est unanimement félicité

du Rédacteur Suprême
publié le 03-10-2005

Après l'éclipse de soleil qui a frappé la France ce matin, c'est l'heure du premier bilan pour le gouvernement Villepin qui avait fait de la gestion de cette crise un véritable "test" de sa politique générale de sécurité. Selon les analystes, le gouvernement est sorti "brillamment" de cette épreuve grâce à une coordination transversale "exemplaire" de tous les services de l'Etat.

L'éclipse de soleil du 3 octobre 2005
© Ciel des Hommes

Première victoire, on dénombre très peu de blessés oculaires grâce à l'efficacité du plan anti-éclipse annoncé dès hier soir par Xavier Bertrand, Ministre de la Sécurité de la Santé des Riches.

Alerté par les autorités de la Direction Générale de la Santé, le Ministre de la Sécurité de l'Education des Pauvres, Gilles de Robien, a fait enfermer dans les salles de classes tous les élèves, depuis la maternelle jusqu'à l'enseignement supérieur, afin de protéger les rétines fragiles des jeunes issus des milieux défavorisés, les lunettes de protection étant distribuées à tous les élèves de l'enseignement privé sous contrat au nom de l'égalité des chances.

Son collègue Ministre délégué de la Sécurité des Electeurs âgés de l'UMP, Philippe Bas, a quant à lui fait interdire de sortie tous les occupants des maisons de retraites afin de préserver la sécurité oculaire des seniors. "A un âge où la cataracte attaque et où la survie entraîne des dépenses de santé inconsidérée, il fallait absolument limiter les risques", indique l'entourage de Philippe Bas.

C'est à Nicolas Sarkozy, Ministre de Tout, que l'on doit l'initiative la plus spectaculaire qui a permis à nos concitoyens de respirer sereinement pendant et après l'éclipse. Dominique de Villepin a lui-même reconnu l'action bénéfique du plus petit flic de France lors d'un hommage appuyé qu'il lui a rendu pendant le journal de TF1. En effet, l'action conjointe des forces de police et de gendarmerie, qui ont reçu l'appui des GIR et des forces spécialisées comme le GIGN, a permis que l'éclipse de soleil ne soit "que partielle".

Pour Patrick Dubonchoix, directeur des services de désinformation statistique du Ministère de la Sécurité de l'Intérieur, cette action était nécessaire "quand on sait que l'incidence de la criminalité augmente d'un facteur 270 la nuit", ce qui aurait représenté, si l'éclipse avait été totale, un risque potentiel de 0,3 meurtres, 0,15 incendie volontaire de squat parisien et 0,22 voitures brûlées, en se réfèrant aux "tendances de l'année 2005".

Le Président de la République, Jacques Chirac, qui a suivi l'éclipse en direct sur Internet grâce à nos confrères de Ciel des Hommes, a tenu ce soir à féliciter l'intervention "harmonieuse" du Gouvernement de Dominique de Villepin. Il a été rejoint dans cet hommage par une classe politique unanime, depuis François Hollande jusqu'à Philippe de Villiers.

Seul François Bayrou s'est déclaré "sceptique" sur les "vraies causes de la partialité de l'éclipse". Une commission d'enquête parlementaire pourrait donc être créée dès demain pour examiner la levée de l'immunité du président de l'UDF accusé de "centrisme anti-français et conspiration".

#éclipse de soleil | #gouvernement Villepin |

 

Rédacteur Suprême

lire tous ses billets

 

précédent : 01-10-2005

Les travailleurs corses des aéroports défileront mardi dans des avions réquisitionnés

suivant : 11-10-2005

Nicolas Sarkozy propose l'application de la Charia pour les récidivistes

AUCUNE REPRODUCTION DE CE SITE N'EST AUTORISEE SANS L'ACCORD PREALABLE DU REDACTEUR SUPREME
© Désinformations.com | web-journal satirique 1999-2017 | contact | à propos des cookies | mentions légales