@desinfopointcom
credit33.fr

Sophie Dupont, avec supplément mayo

du Rédacteur Suprême
publié le 25-01-2015

La dessinatrice, illustratrice et conseillère en communication, Sophie Dupont, publie un livre recueil de ses dessins de presse parus dans le magazine M...Belgique. Le livre est à paraître chez Bibliocratie, ce qui nécessite donc que suffisamment d'exemplaires soient souscrits pour que le livre soit publié. Sophie ne pouvait donc échapper à l'interview de Désinformations.com, passage obligé de toute promotion qui se respecte, comme l'avait prouvé Nora Gaspard avec succès. Découvrez donc sans tarder Sophie Dupont, ses dessins, ses live-drawings sur twitter, et achetez son livre immédiatement après avoir lu ce billet. Et le monde sera plus beau.

sofille65

Sophie Dupont (@sofille65)

son blog : Sophie Dupont

Commençons par les présentations, si tu veux bien : qu'est-ce que tu fais sur cette planète ?

Je suis arrivée sur cette planète il y a presque un demi-siècle. Alors que je cherchais un raccourci que je n'ai jamais trouvé, ma soucoupe est tombée en panne et je me suis écrasée dans la région de Mons, en Belgique. Je n'ai jamais pu la réparer. Je me suis donc contrainte à vivre dans cette région bordée de charbonnage, de corons et de terrils. Mais je ne désespère pas repartir un jour et poursuivre mon chemin, à travers les étoiles. Si seulement je pouvais me souvenir où j'ai bien pu garer cette soucoupe.

C'est ton vrai nom, Sophie Dupont, ou un pseudonyme pour passer inaperçue dans la foule deux point zéro ?

Sophie Dupont est mon pseudonyme d'artiste. Comme je m'embrouille souvent avec les noms et les prénoms, j'ai décidé, pour me simplifier la vie et de prendre le même prénom que celui écrit sur ma carte d'identité, mais également garder le même nom de famille que celui de mon père, pour lui rendre hommage.

Mon père était artiste, lui aussi, mais à sa façon. Il était fonctionnaire et avait acquis, avec le temps, une maîtrise pour tailler les crayons, que personne n'égalera jamais.

Quand n'as-tu pas cessé de dessiner ? (cette question éminemment philosophique se rapporte au fait que tous les enfants dessinent mais certains continuent quand ils grandissent...)

Je dessine, en effet, depuis toute petite. Je dessinais déjà avant savoir écrire, ce qui est, d'après les spécialistes, assez normal.

Je me souviens que j'aimais beaucoup me cacher sous la table ou les chaises. J'avais dessiné sur le fond en bois d'une de celle-ci un poisson, au feutre noir. Mon père en était très fier et me rappelait souvent cette histoire. Je pense que la chaise dont encore être entreposée dans le grenier de mes parents.

Tu es illustratrice, dessinatrice de presse et conseil en communication. C'est pas trop difficile à assumer, le cumul des mandats ?

Je suis dessinatrice avant tout et j'avoue que si mes dessins me permettaient de vivre aisément, je me limiterais à cette activité. Malheureusement, le dessin ne nourrit pas son homme, et encore moins sa femme. Je suis donc obligée à diversifier mes activités.

A la rubrique «conseil en communication», tu garantis des présentations «0% de Comic-Sans». Tu es donc favorable à l'usage raisonné de PowerPoint qui était au coeur de la campagne électorale de 2012 en France, ça ne te fait pas trop peur, cette vision du monde que tu partages avec Sarkozy ?

Pour être sérieuse, je ne ferais pas appel à PowerPoint pour une campagne, mais les présentations peuvent être d'une grande utilité pour la présentation de bilans, de chiffres, d'action...

Personnellement, j'utilise Prezi qui permet de faire des présentations plus scénarisées et non linéaires comme un simple PowerPoint. Lors de mon ancien job de porte-parole d'un ministre belge, on m'appelait Prezi Woman.

Je n'ai pas trouvé les versions néerlandophones de tes dessins de presse. On ne rit pas des mêmes choses, en Flandres et en Wallonie ? D'ailleurs, rit-on, en Flandres ?

Mon humour n'est pas assez incendiaire. Et comme les flamands ne rient que quand ils se brûlent, je me limite à ma langue maternelle, le français.

Tu publies des dessins dans le magazine hebdomadaire M...Belgique. Je suis allé sur le site dudit magazine, et la couverture date du 2 octobre 2014. C'est pas un peu inquiétant ?

M...Belgique était, à l'origine, l'édition belge du magazine Marianne. Une divergence sur la ligne éditoriale a fait que l'hebdo a pris sont indépendance. Le magazine est encore en plein développement, et c'est vrai, que pour l'instant, les énergies se focalisent essentiellement sur la version papier.

C'est vrai que comme le dit Edvy, le futur de la presse sera sur le net. Je suppose que bientôt, un site web, digne de ce nom sera en ligne. Tremble Mediapart !

Tu publies un livre chez Bibliocratie titré «Supplément Mayo». Est-ce que des non connaisseurs de l'actualité politique belge pourront l'apprécier ? Par exemple, moi, je ne reconnais même pas spontanément le type qui est dessiné en couverture...

C'est une bonne occasion pour la découvrir. J'ai repris les dessins que j'ai publiés chaque semaine, et afin que les non-initiés puissent comprendre, j'ai ajouté un petit texte, en légende, qui explique, en quelques lignes, l'actualité qui avait inspiré le dessin.

L'actualité belge est parfois fort surprenante. Petit pays, petites préoccupations.

Figurez-vous que mon premier dessin illustre l'histoire étonnante de la Vierge de Jalhay.

Une statuette en plastique de la vierge, comme vous pourriez en trouver une chez votre grand-mère, s'était subitement mise à briller, dans un village perdu de nos campagne.

Ce fait divers a occupé pendant presque deux semaines les titres des journaux. Des pèlerins venaient faire la file pour admirer le 'miracle'. Le propriétaire organisait les visites, chez lui. Un petit piédestal, de bric et de broc, avait été construit. On fit venir des spécialistes de l'université de Liège pour expliquer le phénomène, pour découvrir que cette statuette était simplement phosphorescente.

J'avais alors dessiné la Sainte Vierge, sur une table de gynécologue en train de se faire examiner. Le médecin déclarant «je suis formel, elle n'est pas vierge»

Si vous vous souvenez de l'émission «Striptease», c'est exactement comme ça que ça se passe chez nous.

Tu n'ignores pas que la publication de ton interview dans Désinformations.com va t'apporter une célébrité mondiale dans le monde francophone de bon goût. Es-tu prête à dessiner des dédicaces aux millions de fans qui viendront t'en réclamer ?

Avec un grand plaisir, mais avec une petite réserve. Pour des raisons de sécurité flagrantes, je ne dessinerai aucun Mahomet, ni aucun Goldorak. Envoyez vos demandes à Désinformations.com, qui transmettra, en y joignant un preuve d'achat, faut pas déconner non plus !

Depuis que tu connais Maître Roger, comment ta vie est-elle devenue plus belle ?

Depuis que je connais Roger, ma vie a changé. D'abord, je me suis mise a regarder les anciens épisodes de Colombo sur TV Breizh. J'ai aussi la forte envie de commenter sur Twitter mes réunions de travail, mais pour l'instant, j'arrive encore à contrôler.

Si Maître Roger t'invite à dîner, on va où ?

Un bouchon, en tête à tête, cuisine sympa, pas trop compliquée et un bon vin de pays, nous discuterions jusqu'à plus d'heure, rires et belles histoires en prime.

Et Caran d'Ache, dans tout ça ?

Je les dompte. Je ne sais pas si vous avez déjà eu en votre possession une boîte de 48 crayons de couleurs Caran d'Ache. Si vous n'avez pas assez de poigne et d'autorité, vous vous faite vite submerger par leur insolence et en quelques minutes les couleurs se retrouvent mélangées, la boîte sens dessus-dessous. Je sais les mater, moi, monsieur !

Avec l'évolution de la technologie, je dessine maintenant sur iPad. C'est quand même plus simple, plus discipliné, plus propre, mais moins affectueux.

 

#Sophie Dupont | #Supplément Mayo | #M...Belgique | #Comic Sans

lire son blog : Sophie Dupont

 

le billet d'avant, le 20-01-2015

iWebGirl nous prend dans sa toile

le billet d'après, le 03-02-2015

Elle n'est pas blogueuse mode mais...

AUCUNE REPRODUCTION DE CE SITE N'EST AUTORISEE SANS L'ACCORD PREALABLE DU REDACTEUR SUPREME
© Désinformations.com | web-journal satirique 1999-2018 | à propos des cookies | mentions légales