@desinfopointcom
credit33.fr

Nadine, blogueuse culinaire toulousaine

Vive la gourmandise sans frontières !

du Rédacteur Suprême
publié le 12-01-2018

Les jours se suivent et les interviews ne se ressemblent pas. Nadine, blogueuse épicurienne et gastronaute, a accepté avec enthousiasme de donner un nouvel élan à son oeuvre en acceptant d'être interviewée par notre bien-aimé rédacteur suprême. Son blog est une invitation à la bien-mangeance et au voyage à Toulouse où elle officie. Une interview qui fleure bon le terroir et que nos lecteurs s'empresseront donc de déguster avec gourmandise, sans oublier de bouger après avoir mangé et vice versa.

Qui es-tu, d'où viens-tu, où vas-tu ?

Nadine, fin de la trentaine (snif), pure toulousaine-aveyrono-ariégeoise élevée à l'aligot saucisse, j'irai là où le fromage me portera. Je suis sportive aussi, je bouge puis je mange :)

Comment es-tu devenue blogueuse épicurienne, titulaire d'un doctorat en gourmandise ?

Les études furent longues et éprouvantes, goûter plein de saveurs, cuisiner du chocolat, sublimer la courgette, caresser la pâte à pizza... Des années de pratique.

Dans la vraie vie, je suis diplômée d'école de commerce, c'est moins fun je trouve.

Bref, je suis devenue blogueuse pour d'abord partager mes recettes, puis m'engager au fil du temps contre la malbouffe et pour la bonne bouffe, des terroirs, paysanne, économique, facile et accessible à tous, loin des clichés de la cuisine complexe des professionnels. Partout où je vais, je mange local, que ce soit dans la Creuse ou en Hongrie. D'où la panoplie de recettes du monde, populaires toujours.

Tes premiers billets datent d'octobre 2011 ; depuis tu as publié plus de 1.000 billets ; comment expliques-tu une telle longévité, rare au sein de la vie des blogs ?

La passion, l'envie, et le fait que je vis pour manger et non l'inverse. Je cuisine chaque jour de bons petits plats, dont je partage la recette par la suite s'ils me conviennent.

Je me sers des réseaux sociaux Facebook et Instagram pour partager tous mes bons plans en termes de popote et alimentation.

Comment choisis-tu les sujets de tes billets ?

Pour les recettes, au gré des saisons et des produits locaux. Avec l'envie de voyager dans l'assiette car manger est le moyen le plus économique de voyager.

Concernant les sujets sur l'alimentation, j'ai souvent l'envie de partager des astuces, des bonnes pratiques ou encore des sujets qui font débat, quelques fois à l'encontre des idées reçues. Si j'arrive un peu à faire bouger les choses à mon petit niveau, c'est déjà pas mal. Et toujours avec une bonne dose d'humour et d'autodérision, trop de gens se prennent au sérieux dans le web je trouve !

Est-ce que ton blog culinaire te permet de recevoir des invitations dans les restaurants de Toulouse et au-delà ?

Cela arrive quelques fois à Toulouse (jamais ailleurs hélas), le plus souvent via les agences de communication, dans le cadre d'une opération concernant le restaurant (nouveau restaurant, nouvelle carte...) Mais jamais à mon initiative, c'est-à-dire que je ne demande pas à un restaurant de bien vouloir m'inviter pour manger. Mince, j'ai raté ma vie de blogueuse ?

As-tu un plat qui te fait le même effet que la ratatouille du critique gastronomique dans le film éponyme ?

Il y a trop de plats que j'aime, je suis une grande gourmande. Mes préférences vont à la cuisine slow food, à savoir les plats mijotés, et tout ce qui tourne autour de la Méditerranée, je suis une fille du sud.

Ton interview dans Désinformations.com, web-journal à grand tirage, va te transformer en star internationale. Comment te prépares-tu à cette nouvelle vie ?

Je prévois d'ores et déjà d'embaucher un stagiaire, que je ne rémunérerai bien sûr pas, pour s'occuper de toute ma stratégie digitale et relations presse.

Depuis que tu connais Maître Roger, comment ta vie a-t-elle changé ?

Euh... à voir !

Si Maître Roger (re)vient à Toulouse, où peut-il t'inviter à dîner ?

J'opterai pour de la cuisine canaille plus bistro que gastro comme au Balthazar, Glastag, Chat Noir, Rocher de la Vierge...

Quelle musique as-tu écoutée pour répondre à cette interview ?

Aucune. Quand j'écris, un rien dérange ma concentration.

 

#blog culinaire | #Toulouse | #gourmandise

lire son blog : Gourmandise sans frontières

 

le billet d'avant, le 11-01-2018

Rock and blog avec Fanch

le billet d'après, le 18-01-2018

Popins, inventeuse de mots et meneuse d'auteurs

AUCUNE REPRODUCTION DE CE SITE N'EST AUTORISEE SANS L'ACCORD PREALABLE DU REDACTEUR SUPREME
© Désinformations.com | web-journal satirique 1999-2018 | contact | à propos des cookies | mentions légales