Désinformations.com

Des peines de prison ferme pour ceux qui ne regardent pas BFM TV

du Rédacteur Suprême
publié le 05-12-2018

Les gilets jaunes dénoncent «lémédias» en visant BFM TV. Les critiques de lémédias se multiplient dans tous les camps qui y voient chacun un haut lieu de censure et de manipulation aux ordres du pouvoir illégitime occupant l'Elysée. Le gouvernement a donc décidé de réagir avec la fermeté qui le caractérise : seront désormais punis d'une peine de prison ferme pouvant s'élever jusqu'à 5 ans ceux qui ne regarderont pas BFM en boucle pendant au moins 10 minutes quotidiennes, hors heures de repas pendant lesquels l'obligation de regarder BFM s'appliquera intégralement. Les condamnations seront allégées si les accusés sont en mesure de prouver qu'ils ont partagé des vidéos de BFM sur Facebook.

Le Journal officiel

Il fut un temps où les comportements télévisuels étaient plus simples : les gens à qui le programme de l'étrange lucarne ne plaisait pas se levaient pour changer de chaîne voire, dans le pire des cas, l'éteindre et discuter entre eux, lire un journal ou un livre, sortir se promener...

En 2018, le nombre de chaînes de télé n'a jamais été aussi important, les sources d'informations n'ont jamais été aussi variées, les réseaux sociaux contribuent à la diffusion des nouvelles du monde. Et pourtant, les gens s'infligent la vision quotidienne de BFM, tout en s'en plaignant puisque ces gens sont des Gaulois réfractaires.

Le gouvernement en marche qui garde le cap dans son impasse a donc décidé de légiférer pour sanctuariser les comportements télévisuels des gens. Une loi qui passe mal chez les gilets jaunes qui dénoncent «une manoeuvre politicienne qui vise à nous imposer une source unique de désinformation», s'énerve Jacline Dubonchoix sur son rond-point, tandis que les partis politiques de l'ancien monde réclament le respect de «la servitude volontaire de regarder BFM sans intervention de la loi».

Des accusations d'autant plus fondées que, selon nos propres sources bien désinformées proches des SMS d'Emmanuel Macron, le locataire de l'Elysée aurait pour projet de privatiser le Journal officiel qui serait confié à BFM-TV, bien sûr.

 

#BFM | #gilets jaunes

 

Rédacteur Suprême

lire tous ses billets

 

le billet d'avant, le 04-12-2018

Les tweets de Marlène Schiappa inscrits au patrimoine immatériel de l'Humanité

le billet d'après, le 07-12-2018

Les gilets jaunes demandent le remboursement des frais de déplacement

AUCUNE REPRODUCTION DE CE SITE N'EST AUTORISEE SANS L'ACCORD PREALABLE DU REDACTEUR SUPREME
© Désinformations.com | web-journal satirique 1999-2018 | à propos des cookies | mentions légales